Une histoire subjective du film noir a travers ses femmes

Vous parlerez ici de vos coups de coeur visuels.

Modérateurs : Bush Tucker Man, Eric62, Rico le Montais, rémipaseul

Répondre
Avatar du membre
astrorock
Messages : 228
Enregistré le : lundi 1 février 2010 15:55

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par astrorock » mercredi 3 novembre 2010 20:08

Pour les 60's, nous auront:

Mélodie en sous-sol. 1963. Henry Verneuil. http://www.imdb.com/title/tt0057344/

La poursuite impitoyable. 1966. Arthur Penn. http://www.imdb.com/title/tt0060232/

Le deuxieme souffle. 1966. Jean Pierre Melville. http://www.imdb.com/title/tt0060305/

Dans la chaleur de la nuit. 1967. Norman Jewison. http://www.imdb.com/title/tt0061811/

De sang froid. 1967. Richard Brooks. http://www.imdb.com/title/tt0061809/

Le samourai. 1967. Jean Pierre Melville. http://www.imdb.com/title/tt0062229/

L'affaire Thomas Crown. 1968. Norman Jewison. http://www.imdb.com/title/tt0063688/

L'etrangleur de Boston. 1968. Richard Fleisher. http://www.imdb.com/title/tt0062755/

Le clan des Siciliens. 1969. Henry Verneuil. http://www.imdb.com/title/tt0064169/
"Grimper par ruse au lieu de s'élever par force? Non merci! Exécuter des tours de souplesse dorsale? Non merci! Calculer, avoir peur, etre bleme? Non merci! Ne pas monter bien haut,peut-etre,mais tout seul!"

Avatar du membre
JVERT
Club des 2000 et +
Messages : 2443
Enregistré le : samedi 10 mars 2007 17:34
Localisation : NANTES Erdre rive droite

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par JVERT » mercredi 3 novembre 2010 23:17

:bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:
Enceintes Elipson 1210 - Cambridge 640C V2 Ampli Nad 372 -Tuner Onkyo T4211- .

asso.php

Avatar du membre
Eric62
Administrateur
Messages : 18321
Enregistré le : dimanche 12 février 2006 00:47
Âge: 51
Localisation : Sud de Lille au nord du Pas-de-Calais

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par Eric62 » jeudi 4 novembre 2010 00:44

Un superbe travail, vraiment bravo. :bravo:
Ça donne envie d'en revoir quelques uns. :wink:
Nous savons tous les deux que le monde sommeille par manque d'imprudence - Brel (Jojo)
Pour soutenir le forum : rejoignez l'association Ambiance Hifi ou faites-lui un don.

Avatar du membre
krisprolls
Club des 2000 et +
Messages : 4817
Enregistré le : dimanche 19 mars 2006 09:10
Âge: 47

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par krisprolls » jeudi 4 novembre 2010 08:42

De beaux portraits en noir et blanc. Des films magnifiques...
Par contre, si je n'ai aucune doute sur le taux de compatibilité d'Astro avec ces étoiles au firmament, j'ai quelques doutes sur sa réciproque ! :piano:
Magellan Duetto_MC2100_Nad272_PrimalunaPL3_MFVDAC_ThorensTD160 / MonitoraudioGS10_Nad320BEE_NAD542...

Avatar du membre
rémipaseul
Moderateur+
Messages : 4870
Enregistré le : vendredi 21 juillet 2006 00:21
Âge: 72
Localisation : Lyon ( enfin...presque )

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par rémipaseul » vendredi 5 novembre 2010 01:03

:bravo: astrorock. Superbe présentation.Tu ne fais pas les choses à moitié.

Pour beaucoup c'est ma jeunesse, et quand j'ai lu les années de sortie :oops2: j'ai pris comme un coup de vieux. :lol: :wink:

Salon : Antal TZX / NAD C720BEE / CD: NAD C515BEE / DVD+VHS: Samsung DVD-VR355 / LP: Pioneer PL-200 + NAD PP2 / K7: Pioneer CT-F650
Bureau : Biblios "noname" / Pioneer SA-508 / Tuner: Pioneer TX-608L / CD: SONY CDP-34 / LP:Technics SL-B21

Avatar du membre
astrorock
Messages : 228
Enregistré le : lundi 1 février 2010 15:55

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par astrorock » vendredi 5 novembre 2010 08:08

krisprolls a écrit :Par contre, si je n'ai aucune doute sur le taux de compatibilité d'Astro avec ces étoiles au firmament, j'ai quelques doutes sur sa réciproque ! :piano:
Tu parle, gene tierney a passe la nuit avec moi! 8)
"Grimper par ruse au lieu de s'élever par force? Non merci! Exécuter des tours de souplesse dorsale? Non merci! Calculer, avoir peur, etre bleme? Non merci! Ne pas monter bien haut,peut-etre,mais tout seul!"

Avatar du membre
krisprolls
Club des 2000 et +
Messages : 4817
Enregistré le : dimanche 19 mars 2006 09:10
Âge: 47

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par krisprolls » vendredi 5 novembre 2010 12:03

Alors... Respect !
Magellan Duetto_MC2100_Nad272_PrimalunaPL3_MFVDAC_ThorensTD160 / MonitoraudioGS10_Nad320BEE_NAD542...

Avatar du membre
st-ric
Conseiller honoraire
Messages : 3713
Enregistré le : vendredi 29 mai 2009 14:52
Localisation : Nantes

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par st-ric » vendredi 5 novembre 2010 12:13

astrorock a écrit :Tu parle, gene tierney a passe la nuit avec moi! 8)
A regarder les étoiles ?
&Intégré>Monn i 3.3 &CD>Moon cd 3.3 &Magnépan>MG 1.6/QR & Vinyle>bras SME V sur table Hanss T-20, Cellule:MC Dynavector XX-2 MKII, Pré-phono:Jolida JD9, 2caissons SVS SB-1000 ImageSCOOP ICI

Avatar du membre
astrorock
Messages : 228
Enregistré le : lundi 1 février 2010 15:55

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par astrorock » vendredi 5 novembre 2010 13:48

Non, dans mes reves... :coeur:

Helas... :lol:
"Grimper par ruse au lieu de s'élever par force? Non merci! Exécuter des tours de souplesse dorsale? Non merci! Calculer, avoir peur, etre bleme? Non merci! Ne pas monter bien haut,peut-etre,mais tout seul!"

Avatar du membre
krisprolls
Club des 2000 et +
Messages : 4817
Enregistré le : dimanche 19 mars 2006 09:10
Âge: 47

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par krisprolls » vendredi 5 novembre 2010 14:24

Ah. Mon pauvre Astro...
Moi c'était la petite Laurence, en CM1, qui me faisait rêver comme une star de ciné quand j'étais gosse.
Ses yeux verts, ses boucles rousses et son sourire en coin...
On a les stars qu'on peut !
Magellan Duetto_MC2100_Nad272_PrimalunaPL3_MFVDAC_ThorensTD160 / MonitoraudioGS10_Nad320BEE_NAD542...

Avatar du membre
st-ric
Conseiller honoraire
Messages : 3713
Enregistré le : vendredi 29 mai 2009 14:52
Localisation : Nantes

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par st-ric » vendredi 5 novembre 2010 14:31

valérie mairesse ?
&Intégré>Monn i 3.3 &CD>Moon cd 3.3 &Magnépan>MG 1.6/QR & Vinyle>bras SME V sur table Hanss T-20, Cellule:MC Dynavector XX-2 MKII, Pré-phono:Jolida JD9, 2caissons SVS SB-1000 ImageSCOOP ICI

Avatar du membre
rémipaseul
Moderateur+
Messages : 4870
Enregistré le : vendredi 21 juillet 2006 00:21
Âge: 72
Localisation : Lyon ( enfin...presque )

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par rémipaseul » vendredi 5 novembre 2010 17:43

Moi, avec mon âge, ce serait Catherine Deneuve. :mrgreen: :oops2: :ange:

Salon : Antal TZX / NAD C720BEE / CD: NAD C515BEE / DVD+VHS: Samsung DVD-VR355 / LP: Pioneer PL-200 + NAD PP2 / K7: Pioneer CT-F650
Bureau : Biblios "noname" / Pioneer SA-508 / Tuner: Pioneer TX-608L / CD: SONY CDP-34 / LP:Technics SL-B21

Avatar du membre
Jean-Pierre
Club des 2000 et +
Messages : 4873
Enregistré le : jeudi 16 octobre 2008 15:09
Âge: 70
Localisation : Finistère

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par Jean-Pierre » vendredi 5 novembre 2010 18:43

"Prendre un coup de vieux" :!:


Parfois, certains jours de dérision...ma Minouchette emploie cette expression...... :oops: :mrgreen: :ange: :demon 1:

J'ai honte...je vais vite me cacher.... :dehors: :abbe:
Amp Art & Tecnologie SE50-I cl.A Hybride. Tuner Hartley 100. CD/SACD Sony 555 ES + MT CD One Sign. Pré-pré Hartley, Phono B&O 4002 tangen.+MMC 20CL. HP Genèse Quartet. Câbles Odeion en alim, RCA Omega, HP et straps, + Cairn XO2. Pièce dédiée.

Avatar du membre
astrorock
Messages : 228
Enregistré le : lundi 1 février 2010 15:55

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par astrorock » vendredi 5 novembre 2010 23:21

Mélodie en sous-sol. 1963. Henry Verneuil. http://www.imdb.com/title/tt0057344/

Charles (Jean Gabin), la soixantaine, tout juste sorti de prison, ne se fait plus tout jeune. Il retrouve difficilement son pavillon à Sarcelles, où ont poussé les barres et les tours dans la bonne mode new-yorkaise. Sarcelles, alors habitat haut de gamme de l'ouvrier plein d'avenir. Son épouse Ginette lui propose de déménager dans le Sud, de prendre un commerce et de couler des jours heureux, mais Charles ne conçoit qu'un seul genre de retraite : dorée et au soleil, en Australie. Pour cela, il doit faire un autre coup, le dernier, celui « d'une vie » et cette fois ce sera la bonne : le casino de Cannes. Tout est prêt. Il retrouve, Mario (Henri Virlojeux), son compère des beaux-jours, mais à sa grande surprise, le Mario est tricard de Perlot et ses globules blancs se sont faits la malle. Il lui est donc impossible de faire le coup avec lui, à grands regrets. Il manque donc à Charles, le complice, sans lequel le coup ne peut être réalisé. Ne préférant, d'aucune façon vivre les grands rêves d'hôtellerie cotières de sa femme, il contacte alors un jeune malfrat rencontré en prison, Francis Verlot (Alain Delon). À eux deux, s'ajoute Louis Naudin (Maurice Biraud), le beau-frère de Francis, un garagiste qui fera office de chauffeur. Une fois le trio formé, ils n'ont plus qu'à jouer la partition si bien écrite, en évitant toute fausse note. Il s'agira d'abord pour Francis, déguisé en jeune dandy, de séduire une danseuse afin d'avoir ses entrées au casino pour le jour J.

De l'excellent polar a la francaise, scenario solide, dialogues de audiard, acteurs inspires, mise en scene classique sans fioriture mais maitrisée, bref un classique instantane du cinema de genre de qualite. Fin etonnante. Gabin campe son personnage monolitique de l'epoque, delon arrache tout. Seconds roles excellents et rayon femmes, viviane romance sur le declin dont on devine qu'elle fut une bombe, rita cadillac (ex du crazy) dans un role de danseuse, dora doll et surtout Dominique Davray (madame mado dans les tontons flingueurs)!

Rita cadillac (ca ne s'invente pas!)
Image

Dominique Davray
Image

Dora doll
Image

Viviane romance
Image

Astro compatible: C'est un film d'hommes...
"Grimper par ruse au lieu de s'élever par force? Non merci! Exécuter des tours de souplesse dorsale? Non merci! Calculer, avoir peur, etre bleme? Non merci! Ne pas monter bien haut,peut-etre,mais tout seul!"

Avatar du membre
astrorock
Messages : 228
Enregistré le : lundi 1 février 2010 15:55

Re: Une histoire subjective du film noir a travers ses femme

Message par astrorock » lundi 8 novembre 2010 15:12

Bilan des 50's publie bas de page 4 du sujet.
"Grimper par ruse au lieu de s'élever par force? Non merci! Exécuter des tours de souplesse dorsale? Non merci! Calculer, avoir peur, etre bleme? Non merci! Ne pas monter bien haut,peut-etre,mais tout seul!"

Répondre

Retourner vers « Films et DVD »