Page 1 sur 3

Les disquaires

Posté : samedi 11 janvier 2014 12:02
par Calimero ex-Lapoype
Depuis quelques temps, après l'achat de vinyle chez des particuliers, des professionnels, ayant pignon sur rue ou non, j'ai pensé qu'il pourrait être courtois de partager des sites, boutiques, personnes ?, chez qui nous avons apprécier le sérieux, la qualité lors de l'achat de vinyles...

Je soupçonne certain de vouloir garder secret leur petit coin de paradis ; c'est comme un coin à champignons, cela ne se divulgue pas :demon1:

aller, un petit effort...

A titre personnel, j'ai prévu la semaine prochaine, de monter sur la capitale, fouiller chez 2-3 disquaires...

Re: Les disquaires

Posté : dimanche 12 janvier 2014 01:21
par jlv
Bonsoir à tous les amoureux de la galette noire!
Je me lance!

Dans la capitale:

CROCOJAZZ rue de la Montagne Sainte Geneviève. Un passionné à la connaissance encyclopédique. Des disques d'occase mais aussi des trésors neufs édités en petites quantités.
En face évidemment la DAME BLANCHE pour le classique. Ne pas hésiter à leur demander la perle rare car ils ont des milliers de disques en stock dans leur entrepôt deux pas du magasin.
ANALOG COLLECTOR 13 rue Charles V dans le 4 ème. Des disques neufs Jazz et classique et des raretés en occase classique. On peut y passer l'après midi à discuter et à écouter du matériel hors norme (la Thalès notamment..)
Enfin ,TRIODE et COMPAGNIE du côté de la porte Champerret distributeur Audio Note (UK) (le vrai étant désormais titré KONDO) avec une trè sbelle collection de disques classique et jazz neufs. D'une hospitalité et courtoisie rare de nos jours.

Analogiquement vôtre,

Re: Les disquaires

Posté : dimanche 12 janvier 2014 18:52
par ben the only1
Je suis un client assez assidu pour le jazz de Analog Collector.

Des occasions toujours très propres et nettoyés nickel et l'ensemble des catalogues des grands labels de réeditions audiophiles. :wink:

Re: Les disquaires

Posté : dimanche 12 janvier 2014 21:20
par Michel68
Je suis de ton avis pour CROCOJAZZ, par contre chez CROCODISC ce n'est pas aussi parfais,ils commercialisent de nombreux disques qui ne sont pas des originaux, mais de pale copie.
De mon côté j'aime bien aussi Gilbert JOSEPH dans le 6ème.

Re: Les disquaires

Posté : dimanche 12 janvier 2014 21:36
par jlv
Je suis d'accord.

Ils peuvent être nickel car Rémi (le maître des lieux) n'utilise rien de moins qu'une machine à laver à ultra-sons (technique utilisée aussi en bijouterie et en chirurgie pour casser les calculs rénaux, mais là c'est une baignoire qu'il faut...)
La bête coûte quand même aux alentours de 2300 euros alors elle peut ( lire "elle doit") être efficace.

Une petite anecdote: Je cherchais les sonates et partitas pour violon seul de Bach par Nathan Milstein que je ne trouvais désespérément pas.
(coffret DG 3 disques n°2709047) Grammy award, Prix Mondial du Disque de Montreux, Prix de l'Union Musicale de la presse Belge, excusez du peu!
Je rentre dans son magasin, avec toujours le même plaisir d'un enfant rentrant dans une confiserie et le demandant sans autre conviction, persuadé de me voir opposé le même constat négatif, Rémi me sort un coffret à l'état neuf, pressage allemand...
Ce coffret fait partie avec quelques Gould que je vénère (enfin presque) de mes disques préférés.
Que je vais aller poser sur ma platine de ce pas...

Analogiquement vôtre,

Re: Les disquaires

Posté : lundi 13 janvier 2014 09:53
par Calimero ex-Lapoype
Bon...

Le week-end prochain, je monte sur Paris faire des courses.
Je vais essayer plusieurs de ces magasins... je vais peut-être commencer par le classique... à voir...

Je vous ferai un retour...
Pour ma part, l'essentiel a été acheté à des particuliers notamment des collectionneurs.
Même chez eux, d'une personne à une autre, un disque en très bon état ne signifie pas la même chose.
Je culpabilise à l'idée de vendre un disque qui n'est pas parfait. D'autres non !

J'ai même reçu un disque qui avait été brûlé à un endroit ! :demon1:

Au final : de très belles occasion, (Dave Brubeck Quartet, neuf à 1 € !) mais aussi de grosses déception.
C'est pourquoi je souhaite rationaliser ces achats : acheter moins mais de meilleurs qualité, avec contrôle...

Re: Les disquaires

Posté : lundi 13 janvier 2014 13:21
par bible
Mon disquaire, c'est malheureusement Amaz-guise parce qu'il n'y en a aucun dans mon coin...

Re: Les disquaires

Posté : lundi 13 janvier 2014 13:25
par st-ric
Tu te laisse pousser la moustache ?

Re: Les disquaires

Posté : lundi 13 janvier 2014 13:46
par bible
Tout à fait Jean R.

Re: Les disquaires

Posté : mercredi 15 janvier 2014 10:26
par Calimero ex-Lapoype
Ca vaut ce que ça vaut, mais je viens d'apprendre que la FNAC propose gratuitement le téléchargement de fichiers numériques correspondant aux achats de disques réalisé chez eux (CD et vinyle: en MP3 ou Lossless (si j'ai bien compris)

(Soldes interresssantes en ce moment :oops: )

Rétroactivement, pour ceux qui avaient un compte (et une carte Fnac ?) :wink:

Je pourrai donc avoir Exodus et Miles Davis en fichier HD en plus du vinyle... (ce qui ne me sert pas faute de DAC pouvant concurrencer ma platine CD :roll: )
Pour ceux qui possèdent un bon DAC, cela peut être intéressant, non ?

Bon je sais, la Fnac ne peut remplacer un bon disquaire qui peut regorger de Trésor...
En même temps, on retrouve ces disquaires sous amazone, market place(fnac)...

Re: Les disquaires

Posté : mercredi 15 janvier 2014 12:20
par Rey51
Je suis étonné qu'ils fournissent des fichiers HD, mais peut-être en qualité CD.

Re: Les disquaires

Posté : mercredi 15 janvier 2014 12:52
par Calimero ex-Lapoype
Je pense qu'il s'agit d'avantage de qualité CD que HD effectivement...

Pour le moment, le site est inaccessible... victime de son succès ?

Re: Les disquaires

Posté : lundi 27 janvier 2014 19:17
par pat74
Vous avez bien de la chance d'avoir des disquaires à proximité,quand je pense le nombre qu'ils y avaient dans ma jeunesse...et maintenant nada.
Tout ce que j'achète est via le Net et bien des surprises me sont arrivées,surtout en Allemagne et en Angleterre,mais bon,c'est les risques si l'on ne veut pas rester à écouter toujours les mêmes galettes.

Re: Les disquaires

Posté : mardi 25 février 2014 09:16
par blues_frérots
Bonjour à vous les vinyleux :coucou:

Je souhaite pour ma part, inaugurer mon arrivée parmi vous en vous signalant une superbe boutique de vinyles pour les analogico-nostalgiques de Tours et de la belle Loire Valley :piano:

Je rappelle donc à votre bon souvenir la boutique Madison, anciennement située place Plum', et maintenant sise rue Colbert, tout au bout de la rue , juste avant Popaul et la Cathédrale.

Le gars est toujours aussi sympa, a un choix de vinyles de plus en plus important, se met à faire du neuf (repressages ou albums récents) et a aussi pas mal de CD et DVD. Les vinyles d'occaze sont à des prix raisonnables et surtout on peut écouter avant d'acheter et constater que le plus souvent ils sont en excellent état. En plus, c'est bien joué par une platine d'époque et une cellule Pickering XV15 bien vintage!!

Pour moi, lors de mes derniers passages, c'était nostalgie rock français avec dans mon sac un album des Dogs et un d'Edith Nylon, avec en plus en neuf, un double Live de Patti Smith, un autre Live de Queen, deux Dr Feelgod et quelques rééditions 180g de Jazz :ange:

Si vous êtes de passage à Tours, allez-y y faire vos emplettes : en haut de la rue Nationale, en regardant le Pont de Pierre, c'est la dernière rue à droite, et à signaler aussi derrière vous un peu plus bas dans la rue Nationale, la boutique Harmonia Mundi.

Allez-y , c'est bien, il y a des trésors, la musique est bonne et c'est un joli bras d'honneur à la FN** la détestée :pan: (désolé, j'ai mes têtes...)

Cordialement, blues_frérots.

Re: Les disquaires

Posté : mardi 25 février 2014 11:11
par Calimero ex-Lapoype
Donc, pour résumer, non seulement on y trouves de bon vins mais aussi des bon vinyles dans cette très belle vallée... :coeur: :bravo: :tchin:

Je place donc cette région en n°2 pour mes vieux jours (la 1 restant bien sure la plus belle région du monde, là ou on y navigue... :wink: et ou il ne pleut que sur les c...)