Une devinette musicale.....

Musique de la période 1400 à 1600

Modérateurs : Bush Tucker Man, rémipaseul, Eric62, Rico le Montais

Répondre
Avatar du membre
Jean-Pierre
Club des 2000 et +
Messages : 4873
Enregistré le : jeudi 16 octobre 2008 15:09
Âge: 69
Localisation : Finistère

Une devinette musicale.....

Message par Jean-Pierre » jeudi 8 avril 2010 17:57

Né à Grenwich en 1491, fils et successeur de son précédent, il est mort en 1547.

De qui s’agit-il?......

Je vais vous donner des indices...

A l’extérieur, il suivit une politique de bascule entre les deux grands rivaux de l’époque, François 1er et Charles Quint.

A l’intérieur, s’il a créé véritablement la première marine royale, l’événement capital de son règne fut sans conteste le schisme anglican et, par voie de conséquence, la disparition des monastères en Angleterre.
Il faut dire qu’en fait, sa rupture avec Rome est due autant à une passion.... passagère... qu’au calcul politique. En effet, l’annulation de son premier mariage en fut la cause déterminante.

Marié à Catherine d’Aragon, tante de Charles Quint, il s’éprit 18 ans plus tard d’une demoiselle d’honneur de la Reine, Anne Boleyn, et ne parvint à obtenir du pape l’annulation de son mariage. Il le fit donc casser par un prélat anglais complaisant, Thomas Cranner, poussé par lui à l’archevêché de Cantorbéry.
Puis, consommant la rupture avec Rome, il fit voter par un Parlement docile « l’Acte de Suprématie », lequel acte déclarait le souverain « unique et suprême chef de la terre et de l’Eglise d’Angleterre
Il se remaria encore quatre fois avec Jeanne Seymour, Anne de Clèves, Catherine Howaerd et enfin Catherine Parr.
Deux de ses femmes, dont il avait cessé d’être épris, Anne Boleyn et Catherine Howard, furent décapitées sur son ordre.

Alors..., de qui s’agit-il?

Vous avez trouvé bien sûr!.



Néanmoins, je vais vous donner d’autres indices.





Jeune homme, il faisait l’admiration de toute l’Europe comme l’idéal du prince charmant de la Renaissance, fervent d’art et de sport. Un de ses contemporains dont on a retrouvé les écrits, l’ambassadeur vénitien disait de lui: « il parle français, anglais, italien, joue bien du luth et du clavecin, chante en déchiffrant à vue, tire à l’arc avec plus de force qu’aucun homme en Angleterre ».

Il jouait également de la harpe et de la flûte à bec; il étudiait, dit-on, l’orgue jour et nuit.


D’autres indices encore.

Il collectionnait avec enthousiasme les instruments de musique qu’il éparpillait dans tous les palais royaux, et il ressort clairement des inventaires effectués qu’il prenait le plus grand soin de sa collection faite d’instruments à clavier (orgues, virginals, clavicordes), d’instruments à cordes pincées ( luths, guitares, harpes), d’instruments à archet (violes, violons, vièles, rebecs), et de puissants instruments à vent (saqueboutes, chalumeaux, dulcians).

Il a créé, au cours des années 1490, la « Chambre du Roi » sur le modèle français. Avec l’établissement de la Chambre du Roi,, tous les musiciens n’avaient plus accès à la salle du trône. Ceux jouant bas ou doux firent partie de la nouvelle chambre; ceux jouant des instruments hauts et forts restèrent en dehors de la Chambre proprement dite, et réservaient leurs prestations à des manifestations ayant lieu dans des grandes salles ou à l’extérieur.

Au moyen âge, les ménestrels étaient probablement presque tous illettrés sur le plan musical. Il a activement recruté une nouvelle génération de musiciens lettrés pour sa propre maison.


Ses oeuvres...
Un total de 34 compositions lui sont attribuées. Elles couvrent une variété impressionnante de styles; certaines sont très courtes et ont du servir de préludes à des chansons. D’autres ont été écrites à l’occasion d’événements particuliers tels que des naissances ou..... des victoires sur les Français. :oops: :oops: :oops: En tout cas, ses pièces comptent parmi les tous premiers exemples de musique anglaise à plusieurs parties pour instruments seuls.

Dans un paradoxe tout "néronien", (excusez ce barbarisme), ses pages de musique trahissent toute la délicatesse, le sens mélodique et le goût instrumental dont il était le détenteur.


Le plaisir de l’écoute que je vous propose (courrez acheter ce disque, sacrebleu...) serait incomplet si l’interprétation n’était que convenable: elle est exceptionnelle.

Dans cet enregistrement, tout frise la perfection, si bien que je ne sais personnellement quel morceau choisir. La douceur pastorale des flûtes, les plaintes poignantes des violes et lancinantes des vièles à roues... ce climat tantôt festif, tantôt élégiaque, tout est propre à nous charmer. Dans les morceaux chantés, il convient particulièrement d’admirer la clarté de la diction, la chaleur des timbres.

Les interprètes, les « SIRINU », bien qu’anglais :oops2: ...., sont tout à fait admirables.


Après la description du personnage et l’écoute de ce qu’il a su composer, je pense que, tout en songeant peut être à l'opposition du blanc et du noir, du bien et du mal au blanc et au noir... vous ne regarderez plus un portrait d’HENRY VIII d’Angleterre de la même manière.

Il s'agit donc d'un disque consacré aux musiques composées par le roi Henry VIII d'Angleterre, interprété pas les SIRINU....un modèle de prise de son, qui plus est....
Amp Art & Tecnologie SE50-I cl.A Hybride. Tuner Hartley 100. CD/SACD Sony 555 ES + MT CD One Sign. Pré-pré Hartley, Phono B&O 4002 tangen.+MMC 20CL. HP Genèse Quartet. Câbles Odeion en alim, RCA Omega, HP et straps, + Cairn XO2. Pièce dédiée.

Avatar du membre
misty
Club des 2000 et +
Messages : 3625
Enregistré le : mercredi 20 décembre 2006 17:03

Re: Une devinette musicale.....

Message par misty » jeudi 8 avril 2010 19:35

C'est celui là ?

Image
DAC Hegel HD25, ampli Hegel H360, enceintes Atohm GT1, câbles Triode Wire Labs

Avatar du membre
Jean-Pierre
Club des 2000 et +
Messages : 4873
Enregistré le : jeudi 16 octobre 2008 15:09
Âge: 69
Localisation : Finistère

Re: Une devinette musicale.....

Message par Jean-Pierre » jeudi 8 avril 2010 22:37

Oui, Hervé...c'est bien celui-là....!!!

De la dentelle anglaise.....un des fleurons de ma CDthèque en ce qui concerne la musique anglaise pré-baroque....Et le livret est fort instructif en ce qui concerne les collections d'instruments dispersées dans les châteaux royaux....

Curieux, étonnant ce paradoxe entre l'aspect cultivé, raffiné, sportif, intellectuel de ce roi...et son côté barbare, sanguinaire, despote et criminel....

Décidément, l'Homme est...un animal bien complexe.....
Amp Art & Tecnologie SE50-I cl.A Hybride. Tuner Hartley 100. CD/SACD Sony 555 ES + MT CD One Sign. Pré-pré Hartley, Phono B&O 4002 tangen.+MMC 20CL. HP Genèse Quartet. Câbles Odeion en alim, RCA Omega, HP et straps, + Cairn XO2. Pièce dédiée.

Répondre

Retourner vers « Musique de la Renaissance »

cron