John Dowland

Musique de la période 1400 à 1600

Modérateurs : Bush Tucker Man, rémipaseul, Eric62, Rico le Montais

Répondre
ninjasan
Club des 500 et +
Messages : 554
Enregistré le : vendredi 1 janvier 2010 10:03
Âge: 57
Localisation : PACA , à 937km au sud-est de Cholet
Contact :

John Dowland

Message par ninjasan » mercredi 7 mars 2012 18:07

__________________________
Edit: j' invitais un membre du forum à répondre, mais le bougre est parti !
__________________________


Aimez vous John Dowland ?

On connait si peu de sa vie , et pourtant certains ont consacré leur vie entière à faire des recherches sur
ce musicien-compositeur dont Roland Dyens dit qu' il n' était pas moins qu' un extra-terrestre.

John Dowland c'est:

--- deux petits paragraphes sur WIKI:
-Biographie
Très peu d'éléments sur la première partie de sa vie sont disponibles, mais il serait né à Londres ou éventuellement à Dublin. Séjournant à Paris au service de l'ambassadeur auprès de la cour française, il se convertit au catholicisme romain. Selon ses dires, cela contribua à l'écarter d'un poste à la cour protestante d'Élisabeth Ire d'Angleterre, et l'amena à travailler à la cour de Christian IV de Danemark. Retournant en Angleterre en 1606 puis en 1612, il assura un des postes de luthiste auprès de Jacques Ier d'Angleterre et curieusement, il n'y a plus aucune composition depuis cette date jusqu'à sa mort à Londres en 1626.
-Œuvre
La plus grande partie de sa musique est destinée à son instrument, le luth. Son œuvre comprend donc plusieurs pièces pour luth seul, des lute songs (chansons pour une voix et luth), des chants à plusieurs parties vocales et luth, et plusieurs œuvres pour consort (ensemble instrumental) de violes et luth. Une de ses pièces les plus connues est le lute song Flow My Tears.
Il écrivit par la suite son œuvre instrumentale la plus connue, Lachrimae or Seaven Teares Figured in Seaven Passionate Pavans (Pleurs ou Sept larmes représentées par sept pavanes passionnées), un groupe de sept pavanes pour cinq violes et luth, chacune étant basée sur Flow My Tears. Cette pièce devint l'une des plus connues de la musique pour ensemble instrumental de cette époque. Sa pavane Lachrymae antiquae fut aussi l'un des grands succès du XVII siècle.
--- Une bio sur le net: http://olga.bluteau.free.fr/Dowland.htm
DOWLAND, John (1562 (Dublin) - 20 ou 21 jan. 1626 (Londres))
On ne sait rien de ses origines, ni de son éducation. Dès 1580, John Dowland fut au service de l'ambassadeur d'Angleterre à Paris (jusqu'en 1584) et y connut l'air de cour français qui l'influencera pour ses propres chansons. Dowland obtint le grade de Bachelor of music des universités d'Oxford et de Cambridge, puis voyagea en Allemagne, se fixant dans les cours de Brunswick et de Hesse entre 1594 et 1598. Pendant cette période, il effectua un voyage en Italie (1595) afin d'étudier à Rome avec Luca Marenzio ; à Venise, il devint l'ami de Giovanni Croce. Craignant d'être compromis avec les "papistes" anglais réfugiés en Italie, John Dowland interrompit son voyage à Florence et retourna à Nuremberg. De 1598 à 1606, il fut luthiste à la cour de Christian IV de Danemark, d'où il entreprit, en 1601, un voyage en Angleterre pour aller acheter des instruments. Il s'établit ensuite à Londres, mais n'obtint qu'en 1612 son premier emploi de musicien à la cour d'Angleterre (second musician for the lutes).
Célèbre dans toute l'Europe, John Dowland fut probablement le plus grand luthiste de son temps. Il fut également théoricien, publiant une traduction anglaise du De arte cantandi Micrologus de l'Allemand Andreas Ornitoparchus en 1609. Enfin, Dowland occupe une place de premier plan dans l'histoire de la chanson et celle de la mélodie. S'il eut comme prédécesseur William Byrd ou l'espagnol Luys Milan, John Dowland, avec ses quatre livres d'ayres ou chansons au luth, peut être considéré (avec deux siècles d'avance) comme un précurseur de la mélodie romantique.
--- pour Diana Poulton (la petite mémé à droite)
Image
c'est:
Une vie entière de travail , une chaire de musicologie-professeur de luth au Royal Collège of Music de Londres
qui recensa les oeuvres pour Luth: " The Collected Lute Music of John Dowland "
Image
catalogua cette oeuvre si bien qu' on dit p20 (poulton n°20) comme on dit BWV 1007
et publia une biographie de référence "John Dowland"
Image



--- un patrimoine musical immense qui dépasse et rayonne bien au delà des amateurs
de Luth ou musique renaissance: une musique pouvant plaire à tous,
universellement intelligible car universellement belle ?
Comme pour celle de Bach dont les "guitar hero" reprennent des préludes du clavier bien tempéré,
Dowland parle à tous, aussi bien à Sting "Songs from the Labyrinth" dont nous parlions ici: viewtopic.php?f=47&t=7687

qu' à John Potter et John Surman "The Dowland Project - John Dowland, In Darkness Let Me Dwell" ECM new series 1697
Image en écoute sur Grooveshark
très bel album d' "ayres"par John Potter, soutenu par le saxophone soprano ou la clarinette basse du Jazzman John Surman,
superbe !!


Quelle discographie ?

Je n' en ai pas beaucoup mais on ne se trompera pas en prenant:

-Nigel North pour les oeuvres pour Luth seul chez Naxos à petit prix
qualité d'interprêtation et d' enregistrement immenses: mon préféré pour ce répertoire.
ImageImage ImageImage


-Paul Odette pour les oeuvres pour Luth seul , excellent, mais ma référence reste N North.
Image

-Jakob Lindberg (élève puis successeur de Diana Poulton au Royal College of Music), Prof oblige, ou trop cadré par l' héritage de la Mémé terrible ?
son interprétation humble et iconographique reste strictement dans le texte à tel point que
je la trouve même presque trop discrète, :oops: .
Image

-Dowland: Collected Works, The Consort of Musicke - Anthony Rooley , L'Oiseau Lyre 452 563 (12 CDs)
Image
Alors là, j' adore ce coffret de 12 CD, avec Emma Kirkby et Anthony Rooley, ces deux là se connaissent à fond,
l' interprétation simple, légère, directe, magnifique des airs et chants par Emma Kirkby
fait qu' on aurait pas refusé qu' elle les interprète tous (les chants du coffret).
Pour le luth seul, on a dans le coffret une bonne partie des interprétations par Nigel North, le reste par Anthony Rooley.

-"Time Stands Still" chants de Dowland, Campion, Ford, Handford, Lawes, Danyel & chants populaires :
Image
celui là je l' ajoute rien que pour Emma Kirkby dans l' air du même nom:




Voilà, chers tous,
je suis sur que vous aurez bien d' autres albums à nous proposer,
et à me faire découvrir,

à vous le clavier ...

Amitiés

Christophe
Modifié en dernier par ninjasan le mercredi 28 janvier 2015 20:07, modifié 3 fois.
CD Cambridge 650C ou PC-Dac Beresford Caïman-->intégré NAD C355bee-->Antal EX ou Grado sr325is ou AKG K701

Avatar du membre
JVERT
Club des 2000 et +
Messages : 2443
Enregistré le : samedi 10 mars 2007 17:34
Localisation : NANTES Erdre rive droite

Re: John Dowland

Message par JVERT » mercredi 7 mars 2012 18:54

:bravo: Merci pour cette alléchante présentation qui titille ma curiosité et mes oreilles me font un caprice pour une écoute au plus vite.:piano:
Enceintes Elipson 1210 - Cambridge 640C V2 - TD Dual 704 - Pré Pro-Ject SE - AT 440MLa / Grado silver/ Sumiko Oyster
Ampli Nad 372 -Tuner Onkyo T4211- .

http://ambiance-hifi.net/asso.php

ninjasan
Club des 500 et +
Messages : 554
Enregistré le : vendredi 1 janvier 2010 10:03
Âge: 57
Localisation : PACA , à 937km au sud-est de Cholet
Contact :

Re: John Dowland

Message par ninjasan » mercredi 7 mars 2012 18:56

PS:

j' aurais du sous titrer:

" Une voix, une guitare (luth) , ça les Anglo-Saxons savent le faire " et déjà Dowland !

Christophe :wink:


PS2: merci Jvert !


christophe
CD Cambridge 650C ou PC-Dac Beresford Caïman-->intégré NAD C355bee-->Antal EX ou Grado sr325is ou AKG K701

Répondre

Retourner vers « Musique de la Renaissance »

cron